Cabinet du Dr Agnès KAMOUN

01 40 83 04 04

La respiration de votre enfant est à surveiller attentivement

Il existe différents tests pour déterminer si l'enfant respire bien par le nez

La respiration buccale a des effets néfastes sur la croissance faciale et le développement général de l’enfant

Respiration et orthodontie

Une attention particulière doit être portée à la respiration de votre enfant. Pour sa croissance et un bon développement maxillaire il est indispensable que sa fonction de respiration soit correcte.

La respiration nasale

La respiration normale s’effectue par le nez, de jour comme de nuit. Dans la respiration nasale la bouche est fermée, la langue est en appui contre le palais permettant ainsi la croissance régulière des maxillaires et des fosses nasales.
L’air est filtré, humidifié, la sphère ORL fonctionne bien et le sommeil est paisible.

La respiration buccale

Même si votre nouveau-né ou votre jeune enfant respire spontanément par le nez, il arrive souvent qu’à l’occasion d’obstructions nasales il ne prenne l’habitude de respirer par la bouche.
La bouche restant ouverte, la langue se retrouve en position abaissée pour laisser rentrer l’air.

Conséquences de la respiration buccale

  • La langue ne sollicite plus la croissance du maxillaire qui peut devenir plus court, plus étroit et empêcher ensuite de retrouver une respiration normale.
  • Dans cette arcade supérieure devenue trop étroite les dents ne trouvent pas assez de place et se chevauchent.
  • La langue pousse les incisives vers l’avant.
  • Les mâchoires du haut et du bas sont en décalage, avec un risque de désordres de l’occlusion (fermeture des mâchoires).
  • Les lèvres ont du mal à être jointes, même si l’ouverture peut rester discrète.

Il est important de prendre rapidement conscience d’une obstruction nasale prolongée ou d’obstructions à répétition : rhinites chroniques, allergies, asthme, amygdales ou végétations importantes afin de ne pas laisser la situation s’installer dans la durée.

Si nécessaire, un traitement sera conseillé. La prise en charge est le plus souvent multidisciplinaire : médecin généraliste, ORL, orthodontiste, afin de traiter à la fois l’état général, la mâchoire et la respiration.

Traitements orthodontiques

  • Les appareils d'expansion rapide (appelés aussi disjoncteurs) sont les plus indiqués car ils permettent un élargissement au niveau de la suture palatine (qui divise le maxillaire en deux), ce qui accroît par conséquence la largeur des fosses nasales et améliore la perméabilité nasale.
  • Une rééducation fonctionnelle avec un appareil amovible qui utilise les forces naturelles de croissance de l’enfant.

Nos conseils :

  • Le constat d’une respiration buccale ou semi-buccale permanente doit susciter rapidement une consultation médicale.

Dernière mise à jour le 16/08/2017